L'obstacle à éviter pour enseigner Magic

12 Juin 2017 | 3 minutes de lecture

La différence entre un bon et un mauvais tutoriel de Magic est très simple. Pour savoir si le premier match d'un joueur a été un succès, il suffit de savoir une chose : veut-il en faire un deuxième ?

À l'Open House L’Âge de la Destruction, vous devez faire en sorte qu'un maximum de joueurs soient intéressés par un deuxième match. Le principal inconvénient, celui qui a le plus de chances de vous faire échouer et qui vous est pourtant indispensable, c'est votre expertise.

Lorsque vous avez beaucoup de connaissances sur Magic, vous avez naturellement envie de les partager. Mais pour que le tutoriel soit efficace, et qu'il attire et fidélise de nouveaux clients, vous devez résister à la tentation, notamment en ce qui concerne les excès suivants :

1. Trop de règles

Magic est un jeu complexe, et c'est une bonne chose. C'est cette complexité qui fait de Magic le loisir de toute une vie, qui s'adapte à chaque joueur en fonction de son niveau d'expérience. Même les professionnels les plus aguerris rencontrent de nouveaux dilemmes et défis en jeu.

Cependant, insister sur cette complexité est le meilleur moyen de rater un tutoriel de Magic.

En règle générale, enseignez uniquement le strict nécessaire pour jouer. Les règles de Magic ont souvent des cas de figure spéciaux. Ignorez-les complètement. Le joueur doit savoir comment le Sacré saut donne le vol temporairement à des créatures ; il n'a pas besoin de savoir où le sort se place dans la pile avant sa résolution.

Les decks de bienvenue de Magic ont été conçus dans cet esprit. Les listes de decks trouvent le bon équilibre entre simplicité et enthousiasme. Ils ont même une bonne courbe de mana pour la première partie. Vous les recevez avec votre kit Open House, et vous pouvez nous contacter s'il vous en faut d'autres.

2. Trop de stratégie

Il est également très commun de vouloir conseiller les débutants en matière de stratégie. Mais il vaut mieux éviter.

Laissez-les plutôt découvrir ce qui les intéresse. Peut-être veulent-ils réduire progressivement les points de vie adverses. S'ils veulent dépenser un Sacré saut sans que ne s'ensuive aucune blessure, laissez-les faire. Ils doivent savoir comment fonctionne un combat, pas comment prévoir des attaques rentables.

Utilisez ce tutoriel interactif

Ouvrez-le sur une tablette pour une aide visuelle, ou faites passer ce lien aux joueurs pour qu'ils puissent se débrouiller seuls avec une fiche de rappel accessible via les appareils mobiles.

https://app.snapapp.com/learn_to_play_fr

3. Trop de jargon

Ceux qui jouent à Magic depuis longtemps parlent la même langue. C'est un moyen de reconnaître les autres joueurs. Le Sacré saut ne fait pas voler les créatures, il leur donne le vol temporairement. C'est notre équivalent d'une poignée de main secrète.

Mais pour un débutant, il est déjà difficile d'intégrer les mots-clés de base sans avoir en plus à jongler entre les différentes expressions qui vous passent par la tête à ce moment-là. Donc allez-y doucement. De la même manière, les créatures n'attaquent pas « dans les airs », elles ont le vol et elles attaquent.

Ce jargon fait bien évidemment partie des plaisirs de Magic, tout comme la stratégie et les règles complexes.

Mais lors de la toute première partie d'un débutant, l'objectif n'est pas de l'initier à tout ça. Vous devez simplement lui donner envie de faire une deuxième partie.

Si vous y parvenez, il finira par intégrer tout ce que vous avez laissé de côté (la pile, l'avantage des cartes ou les effets qui donnent le vol) au fil des événements et à mesure qu'il s'investira dans le jeu.

Gardez tout ceci en tête à l'Open House, le mois prochain : n'entrez pas dans les détails et insistez sur le côté amusant.

Foire Aux Questions

Trouvez les réponses aux questions les plus fréquemment posées au sujet du Wizards Play Network

Une question ?

Contactez-nous !